Le Covid-19 a toutefois brouillé les pistes en matière de compétences. Celles qui sont désormais les plus demandées sont, toujours dans l’ordre, la capacité à innover, l’agilité et la capacité à communiquer.

Du côté des profils les mieux payés, c’est le DSI qui l’emporte avec un salaire qui, suivant l’expérience, s’établit entre 90.000 et 185.000 euros (par an !). On obtient donc le classement suivant :

  • Directeur des systèmes d’information (DSI) : 90.000 à 185.000 euros
  • Chief Data Officer (CDO) : 85.000 à 150.000 euros
  • Responsable de la sécurité des systèmes d’Information (5) : 77.000 à 120.000 euros
  • Chief Technical Officer (CTO) : 70.000 à 120.000 euros
  • Architecte logiciel : 60.000 à 96.000 euros
  • Responsable infrastructure IT : 60.000 à 90.000 euros
  • Chef de projet SI : 55.000 à 70.000 euros
  • Ingénieur systèmes et réseaux : 51.000 à 67.000 euros
  • Ingénieur DevOps : 47.000 à 70.000 euros
  • Lead développeur : 50.000 à 80.000 euros
  • Directeur de projet/chef de projet : 45.000 à 70.000 euros
  • Data Scientist :45.000 à 60.000 euros
  • Chef de projet MOA/AMOA : 42.000 à 65.000 euros
  • Administrateur systèmes et réseaux : 40.000 à 65.000 euros
  • Responsable helpdesk : 40.000 à 55.000 euros
Afficher l’image source

Selon Robert Half, les candidats sont désormais sensibles à la flexibilité. « La rémunération de la performance est certes capitale pour attirer les meilleurs talents mais pas toujours suffisante. La flexibilité, à travers le télétravail et la souplesse des horaires, est plus que jamais au cœur des négociations entre candidats et entreprises ; Celles qui resteront hermétiques à ces demandes quasi quotidiennes, risquent de se priver des meilleurs talents », avertit le cabinet de recrutement.