Vous avez un profil scientifique ? Alors vous avez choisi en première trois des quatre spécialités suivantes : NSI, Mathématiques, Physique-Chimie ou SVT.

Lesquelles garder en Terminale ? Selon votre profil, mes conseils sont les suivants en 3 points :

1) Si vous envisagez d’aller en classe préparatoire aux Grandes écoles,
2) Si vous envisagez de suivre un cursus en Informatique,
3) Si un cursus médical vous attire.

1) Si vous envisagez d’aller en classe préparatoire aux Grandes écoles (CPGE) :

Alors il faudra garder les Mathématiques et même envisager de prendre la spécialité maths expertes pour espérer intégrer la prépa de vos rêves !

Si vous avez suivi la spécialité NSI en classe de Première, alors vous savez déjà programmer et vous connaissez le langage Python : vous aurez un sérieux avantage en Informatique (enseignement obligatoire en Prépa) par rapport à vos futurs camarades qui découvriront l’informatique après le BAC.

  • Par exemple, pour un cursus en prépa MPSI, les maths expertes sont indispensables.
  • Pour aller en PCSI, les Maths expertes seront un plus non négligeable mais ne sont pas indispensables.
  • Bien noter qu’un élève ayant suivi l’option Maths Expertes aura un dossier « plus costaud » et davantage de chances d’intégrer la prépa de son choix, via ParcourSup.
  • Il est également possible d’associer la spécialité NSI aux Mathématiques. Quoi de plus naturel que d’associer Maths et NSI, deux enseignements nécessitant de la rigueur et une capacité d’abstraction certaine ?
    • Si votre niveau en Mathématiques est très (très) bon, vous pourrez prétendre à intégrer la nouvelle prépa MP2I, qui propose un enseignement Informatique de haut niveau, en plus des Maths et de la Physique-Chimie. Attention seuls les lycées les plus prestigieux dispensent cet enseignement d’Informatique intégré au cursus MP2I !
    • Si vous choisissez d’intégrer une prépa MPSI ou PCSI, vous n’aurez pas fait de Physique-Chimie en terminale. Il vous faudra faire une remise à niveau lors du premier semestre de prépa, organisée par votre professeur.

2) Si vous envisagez de suivre un cursus en Informatique :
  • Il apparaît pertinent de choisir la spécialité NSI en Terminale.
  • Aller en prépa vous permettra d’intégrer sur concours une école d’ingénieur en Informatique, après 2 ou 3 années de prépa.
  • Les Universités proposent de suivre une licence d’Informatique (L1, L2 puis L3). Cette licence conduit naturellement vers les poursuites d’études suivantes :
    • Diplôme de Master (bac+5) en informatique ou informatique de gestion : dans une université française ou étrangère,
    • Diplôme de Master MEEF (bac +5) : Master préparant à l’enseignement de l’informatique au lycée (Discipline NSI)
    • Diplôme d’ingénieur (bac+5) : admission sur dossier en école d’ingénieurs après la 2ème ou 3ème année de la Licence.

La Licence Informatique permet d’exercer divers métiers du secteur informatique : développeur logiciel, développeur web, concepteur de jeux vidéo, administrateur de systèmes et de réseaux, administrateur de base de données, maintenance informatique, chef de projets, responsable de système d’information dans le domaine de la gestion, Conseil, Finance, Assurance, etc.


3) Si un cursus médical vous attire :

Vous avez très certainement choisi en première les spécialités Maths + Physique-Chimie + (SVT ou NSI)

En gris : la spécialité fortement recommandée.

En bleu, les spécialités (ou option) recommandées.

Garder la spécialité Physique-Chimie est indispensable ! Ensuite, la santé étant une filière d’excellence scientifique nécessitant de la rigueur et une grande capacité de travail, garder les Mathématiques pourrait être un 2ème choix très pertinent, pour demeurer dans une filière d’excellence, et aborder sereinement toute la partie Physique-Chimie avec un très bon niveau en Mathématiques, notamment en statistiques et en probabilités.

  • Ainsi l’Université Paris-Descartes rappelle-t-elle, pour réussir son année PASS, l’importance de « la puissance de travail et la capacité à s’organiser pour optimiser son temps ; la résistance à la pression ; des capacités de mémorisation, de raisonnement et de résolution de problèmes ; et des capacités rédactionnelles certaines ».

Enfin il apparaît que, étant donné le lien entre le corps humain et les SVT, garder la spécialité SVT (si vous l’aviez suivie en première) pourrait être également un choix pertinent : mais les témoignages que j’ai pu recueillir auprès d’anciens élèves (mentions TB au BAC) indiquent que les programmes de PASS et de SVT étant très différents, suivre la spécialité SVT ne saurait donner un quelconque avantage pour la réussite des concours de santé, par rapport à un élève ayant gardé Physique-Chimie + Maths en Terminale.